Nos expositions - Association Canétoise des Pieds-Noirs et leurs Amis (ACAPNA)

Aller au contenu

Menu principal :

Nos expositions

Voici le texte prononcé lors de l'inauguration de l'exposition sur l'Algérie qui se tient du 15 au 24 septembre 2017 à la Galerie des Hospices de Canet en Roussillon...


Canet en Roussillon, le 15 septembre 2017

Bonjour Monsieur le Maire, Mme le Maire-adjoint, Mesdames et Messieurs, je vous remercie de votre présence à l’inauguration de l’exposition intitulée « La Vie en Algérie »
Au nom du président de l’ACAPNA, Jean-Pierre FAZ, absent pour quelques jours encore et qui vous prie de bien vouloir l’excuser, ainsi qu’au nom de tous les membres du Bureau de cette association, je vous remercie Monsieur le Maire de votre présence parmi nous et de nous avoir autorisé à créer ici, dans la Galerie des Hospices, cette exposition qui est un important volet des manifestations que nous avons organisées à l’occasion de la commémoration du 55ème anniversaire de l’Exil des français d’Algérie.
Je remercie également le service Culture de la Ville qui nous a apporté aide et conseils. J’adresse un merci tout particulièrement chaleureux à Monsieur Joseph PEREZ, président du Centre de Documentation Historique sur l’Algérie, le fameux CDHA d’Aix en Provence qui nous a accueillis à bras ouverts, à sa collaboratrice Marina DOMINI qui nous a piloté au beau milieu des archives colossales du Centre, à l’Historien attaché au CDHA, Monsieur Gérard CRESPO, sans oublier les perpignanais du Centre de Mémoire des Armées, le Colonel GUERRERO et Madame Anne-Marie CORTADE qui nous ont prêté de très nombreux documents sur des scènes de la vie quotidienne en Algérie.
Je remercie enfin des particuliers qui nous ont donné ou prêté des documents, photographies ou cartes postales, tels Madame BARRAT, d’Argelès, tout comme le sauveur de cartes géologiques très appréciables d’Algérie, féru d’histoire et de recettes de cuisine de là-bas, notre ami Armand RIERA. Sans toutes ces personnes et amis notre exposition n’aurait pas vu le jour. L’ACAPNA remercie enfin le restaurateur Pied-Noir de Bône et de Canet-Village Yves CAVALIERE du restaurant VALENTINO pour sa participation à la Kémia et pour un don remarquable et très utile fait à l’association.
Créée le soir du 10 juillet 2015, l’Association Canétoise des Pieds-Noirs et leurs Amis – ACAPNA – se donnait pour objet le regroupement amical de l’ensemble des habitants de Canet en Roussillon nés ou ayant vécu en Afrique du Nord ainsi que leurs amis, et de sauvegarder le patrimoine artistique et culturel pied-noir. Fin 2015, nous annoncions à son Président d’Honneur, Mr Bernard DUPONT, qu’elle comptait 127 membres pour passer à 351 fin 2016 et en enregistrer 423 à la fin de l’exercice de juin 2017. Rien que pour le début de l’exercice suivant, c’est-à-dire les premières inscriptions du Forum, nous sommes déjà 250 et envisageons sereinement de dépasser les 500 adhérents cette année pour peu que l’on nous accorde les moyens indispensables à ce développement. Ainsi que le démontre le programme d’activités qu’elle édite, l’ACAPNA a également vu ses activités se développer considérablement en organisant régulièrement et gratuitement sur un plan culturel et convivial, des séances de vidéo-projection, des conférences, des commémorations, un Salon des Traditions méditerranéennes, des sorties, mais aussi des repas-dansants, des manifestations, parmi lesquelles un voyage en octobre prochain dans le sud espagnol et à Oran qui permettra à plus de 50 Pieds-Noirs de retrouver avec émotion des compatriotes à Alicante et pour certains, avec la gorge nouée, leur pays de naissance et ce qu’il en est advenu.
Tout cela ne pourrait se faire et n’a jamais encore été fait aussi bien que cette année que grâce au travail, à l’implication et au dévouement bénévole de tous les membres de l’équipe entourant le Président Jean-Pierre FAZ. Pour tout cela, mes amis, nous vous devons un grand merci.
L’autre grand projet marquant les manifestations du 55ème anniversaire de l’Exil réside en cette exposition que nous avons voulue et qui représente certains aspects de la vie en Algérie entre 1830 et 1962.
Au rez-de-chaussée sont présentées deux expositions proposées par le CDHA, organisme  créé en 1974 à Aix en Provence qui a pour mission de recueillir et de conserver tous les documents évoquant l’histoire de l’Algérie entre 1830 et 1962 et de faire connaitre l’histoire de cette époque. Vous trouverez à l’entrée de nombreuses brochures de présentation éditées par le CDHA sur ses activités.
En 1962, des centaines de milliers de français d’Algérie ont eu un choix à faire rapidement, dans l’affolement et la peur entre deux objets symboliques. Ils ont choisi l’un d’entre-eux, la valise, comme vous avez pu en apercevoir, d’authentiques, en vitrine de la Galerie des Hospices. La première exposition présente, en 12 panneaux « l’Armée d’Afrique de 1830 à 1962 » à travers ses différents régiments  dont quelques uns, mythiques, comme les Zouaves, les Tirailleurs, les Spahis, les Tabors, mais aussi pour  quelques uns de leurs faits d’armes.
La seconde propose 17 panneaux intitulés « Paroles d’Exode » racontant le départ d’un million de ceux qu’on appellera bientôt les Pieds-Noirs loin de leur terre natale.
L’Histoire est restituée comme un matériau brut, sans interprétation, sans interférences. Les faits sont portés à la connaissance du spectateur tels que la Presse de l’époque les relate, tels que les images les fixent, tels que les politiques les commentent et enfin, tels que les témoignages les imprègnent d’une dimension humaine, d’une souffrance vive.
Au premier étage sont exposés des panneaux prêtés aimablement par le Centre départemental de Mémoire des Pyrénées Orientales de la Caserne Gallieni de Perpignan et plus particulièrement grâce à l’amabilité du Colonel GUERRERO et de Madame Anne-Marie CORTADE.
Ces panneaux représentent, de façon moins élaborée, des photos qui permettent à ceux qui ont vécu là-bas de retrouver avec plaisir des images des villes et des villages où ils ont habité, ou des monuments connus de tous.
Demain, dans cette même Galerie des Hospices, je vous invite à venir écouter à 16 heures une conférence donnée par l’Historien Gérard CRESPO sur l’Armée d’Afrique. Venez et revenez tout le temps que dure cette exposition avec vos amis, vos parents, également avec celles et ceux qui ne connaissent pas l’Histoire de l’Algérie quand elle était française et celle des Pieds-Noirs.
L’ACAPNA recueille également les dons faits par celles et ceux qui ne savent plus que faire de certaines de leurs archives devenues encombrantes sur l’Algérie : livres, journaux, films, photos, cartes postales, documents, objets. Ils seront après inventaire régulièrement remis au CDHA. Vous pouvez amener ces objets à la permanence de l’ACAPNA le mercredi matin au Foyer Moudat de Canet, de 10 heures à Midi.
J’en profite aussi pour nous faire notre propre pub : L’ACAPNA vous convie à son
Méchoui annuel qui aura lieu le samedi 7 octobre 2017 à l’Aire du Mas (Mas Roussillon) à Canet. Accueil à partir de 12 heures. Là également, inscrivez-vous le mercredi matin au Foyer Moudat de Canet, de 10 heures à Midi.
Que vous dire en conclusion ? Je cite un autre historien, Monsieur Denis ARTUS dans le tome 1 de son livre: le Maghreb, 3000 ans d’Histoire :
« .… Les conquérants apportent leur culture, leur mode de vie, et leur religion. La population autochtone se fond dans le nouveau moule, soit par l’attrait d’une civilisation plus prospère, soit  par la force et la peur qu’inspirent les nouveaux maîtres du pays. La Méditerranée, vieille mer  sillonnée par les grands navigateurs, représente un espace privilégié  pour ce brassage de populations et courants d’idées. Le commerce, facteur dominant incite à braver les flots. Les Phéniciens ont été les premiers pionniers à longer les côtes maghrébines et à créer des Comptoirs et le Maghreb côtier fut la terre promise de tous les   méditerranéens ». Fin de citation.
L’ACAPNA  vous souhaite une bonne visite de l’exposition.


 
ASSOCIATION CANETOISE DES PIEDS-NOIRS ET LEURS AMIS
Retourner au contenu | Retourner au menu